Plan d’action rse 2018

Responsabilité et innovations sociales

BATIGERE RHÔNE-ALPES décline opérationnellement les axes égalité/diversité et environnementaux de la stratégie de Responsabilité Sociale d’Entreprise du Groupe BATIGERE. Et profite de la démarche interne « Bien habiter » autour de la qualité relation client, pour être à l’écoute des besoins de ses locataires afinde leur proposer des solutions innovantes, en particulier sur la question des usages.

1. Égalité et diversité

Les collaborateurs de BATIGERE RHÔNE-ALPES s’engagent depuis 7 ans aux côtés des Entreprises de la Cité en participant au programme « Déployons nos ailes » en faveur de l’égalité des chances et la lutte contre les stéréotypes de genre à l’école.

C’est aussi avec les Entreprises de Cité que BATIGERE RHÔNE-ALPES a signé en décembre la nouvelle version de la Charte de la diversité, témoignant de l’expérience du Groupe en matière de lutte contre les discriminations.

Déployons nos ailes :

Un dispositif développé par le Ministère de l’Education Nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative et Les Entreprises pour la Cité invitant les collèges et les entreprises à collaborer pour lutter contre les stéréotypes hommes/femmes dans le monde professionnel.

BATIGERE RHÔNE-ALPES au collège des Iris

2 rencontres :

  • En mars, une chargée d’opérations immobilières et un technicien d’agence de BATIGERE RHÔNE-ALPES sont venus échanger de leurs métiers et surtout des représentations hommes, femmes, avec des élèves de 4e du collège des Iris à Villeurbanne.

Des équipements ont été déposés sur une table dans la classe : bottes, casque de chantier, clés, plans, contrats, diagnostics… : quoi appartient à qui ?

« Le casque, c’est forcément à Monsieur ! » s’exclame la majorité !

Ces rencontres doivent permettre de stopper les stéréotypes hommes/femmes dans le monde professionnel.

  • En mai, les équipes de BATIGERE RHÔNE-ALPES ont reçu les collégiens dans leurs bureaux pourleur présenter différents métiers excercés autant par des femmes que par des hommes.

Charte de la diversité 2018 : étape lyonnaise du Tour de France

BATIGERE RHÔNE-ALPES a participé en décembre, à l’étape lyonnaise du Tour de France de la Charte de la diversité organisé par les Entreprises de la Cité. Cet événement avait pour objectif de signer la version 2018 de la Charte, plus adaptée à la typologie des signataires, constitués de grandes entreprises mais aussi de PME, et au contexte économique, social et sociétal actuel.

Mme JUILLAND, Directrice Générale a témoigné de l’engagement de BATIGERE RHÔNE-ALPES et du Groupe BATIGERE en faveur de l’égalité des chances, de la non-discrimination et de la qualité de vie au travail de ses collaborateurs.

2. Insertion par l’activité économique

BATIGERE RHÔNE-ALPES s’engage dans le cadre de ses chantiers de construction et de réhabilitation à inclure une clause sociale ambitieuse qui puisse favoriser le retour à l’emploi de personnes fragilisées.

En 2018, 2 619 heures d’insertion ont été réalisées sur 3 chantiers en maîtrise d’ouvrage directe, soit 1,6 ETP

317 heures d’insertion ont été réalisées en prestations de services : portage de course et débarrassage d’encombrants.

Lyon 8e rue Villon

3. Innovations sociales

Fonds de soutien à l’innovation sociale

BATIGERE RHÔNE-ALPES a bénéficié d’une subvention du Fonds de soutien à l’innovation sociale pour son projet dédié aux « Nudges, leviers d’appropriation des nouvelles fonctionnalités du logement social »

Grâce à ce soutien BATIGERE RHÔNE-ALPES va profiter de la construction d’une résidence connectée impasse Gigodot dans le 4e arrondissement de Lyon en 2019, pour travailler avec le collectif de psychosocioloques, Psykolab et des designers d’usage de la Formidable Armada sur l’acceptabilité pratique et sociale des fonctionnalités qui seront proposées aux locataires.

Des travaux et des recherches sont menés en amont pour une conception d’outils adaptés et en aval pour accompagner au mieux le changement de comportement des futurs locataires et des équipes.

4. Nouvelles approches environnementales

La politique de BATIGERE RHÔNE-ALPES en matière d’approches environnementales est différente suivant le type d’opérations :

En constructions neuves et en VEFA, nous négocions à chaque nouveau dossier l’obtention du label NF Habitat de Cerqual. Ensuite, suivant le degré d’implication despromoteurs partenaires, la mise en place du label est possible ou non sachant que la part sociale du programme ne pèse souvent que 25% du nombre totale de logements.

En maîtrise d’ouvrage directe, nous sommes maîtres de nos choix de conception et de réalisation et conformément à la convention signée entre le Groupe BATI- GERE et Cerqual, toutes nos opérations sont labellisées label NF habitat voir NF Habitat HQE.

Politique de performance énergétique

  • Constat :
    • Consommations énergétiques moyennes du parc : 182 kwhEP/m2 an soit une étiquette D
    • 38% des logements bénéficient d’une étiquette A, B ou C
  • Objectifs 2025 :
    • Eradiquer les classes F et G (4% du parc)
    • Atteindre une étiquette moyenne C (150 kwhEP/m2 an)
  • Emissions de gaz à effet de serre :
    • Emissions moyennes du parc : 29 kgCO2/m2 an soit une étiquette D
    • 40% des logements bénéficient d’une étiquette A, B ou C

Évolution de l’étiquette énergétique

Année Consommation moyenne kmhEP/m2 an Commentaires
2010 209 Premiers DPE
2015 195 PSP 2015
2019 182 Moyenne actuelle
2025 190 Objectif

Sur la Métropole de Lyon, nous demandons systématiquement le label Habitat durable qui intègre 20% d’énergies renouvelables.

Ces labels ainsi que l’intégration de la Règlementation Thermique 2012 -10 % voir -20% sur certaines opérations garantissent une très bonne performance énergétique et intégration éventuelle de 20% d’énergies renouvelables sous forme de panneaux solaires ou de panneaux photo-voltaïques.

En acquisition amélioration, BATIGERE RHÔNE-ALPES adapte à chaque immeuble, une réflexion sur les interventions pertinentes à mener.

Nous avons été souvent confrontés à la difficulté de mettre en œuvre l’isolation par l’extérieur notamment en secteur ABF.

Afin d’améliorer le confort des habitants et de réduire les factures d’énergie, nous isolons les combles et les caves,changeons les menuiseries existantes. Certains appareils de chauffage (convecteurs électriques ou chaudières gaz) peuvent être aussi remplacés.

Depuis plus de 5 ans, nous réalisons des campagnes de changement d’appareils de chauffage individuels sur l’ensemble du parc existant : cela permet d’apporter du confort même sans changer d’étiquette énergétique en touchant un maximum de locataires et sans attendre une réhabilitation prévue à beaucoup plus long terme.

5. Les soutiens Fondation BATIGERE en RHÔNE-ALPES

L’Accorderie St Etienne

En février 2018, la Fondation BATIGERE a soutenu à hauteur de 7 000 € le développement de la 1re Accorderie stéphanoise. Une accorderie a pour objectif de créer du lien entre les habitants tout en développant un système d’échanges de services entre voisins.

BATIGERE RHÔNE-ALPES et l’association souhaitent proposer ce service aux locataires du quartier de Rochetaillée en 2019.

La centième accordeure !

Labo « Santé et bien vieillir » Métropole de Lyon

En septembre 2018, la Fondation BATIGERE a soutenu à hauteur de 7 000 € la création d’un laboratoire d’innovation sociale autour du « Bien Vieillir » sur la Métropole lyonnaise

Une initiative portée pas le Centsept, association loi 1901, à l’initiative d’un collectif d’entreprises, de collectivités et d’acteurs de l’économie sociale et solidaire, dans le but de soutenir l’entrepreneuriat social à Lyon.

BATIGERE RHÔNE-ALPES participe avec d’autres acteurs à l’élaboration de solutions autour de l’axe « prévention et changement d’habitude de vie »

Analyse des besoins Début septembre 2018
Idéation Fin 2018
Prototypage Premier semestre 2019
Expérimentation À partir de l’été 2019
Évaluation des résultats À venir
Conférence de restitution À venir

6. Plan d’actions 2019

Égalité et diversité

Collaborateurs, locataires, société civile…

En 2019, BATIGERE RHÔNE-ALPES va poursuivre et intensifier ses actions en faveur de l’égalité et de la diversité.

Une attention particulière sera apportée à des initiatives œuvrant en faveur des personnes en situation de handicap :

  • en mettant en oeuvre la convention GESAT signée par le Groupe BATIGERE en 2018, qui va donner un cadre à BATIGERE RHÔNE-ALPES pour revoir sa politique achat en lien avec les possibilités offertes par le secteur adapté ;
  • en mobilisant les collaborateurs de la société dans le cadre de la  semaine européenne pour l’emploi des personnes handicapées ;
  • en menant un travail d’élaboration autour d’une clause sociale ambitieuse tant dans le cadre d’une réhabilitation de 153 logements à Lyon 7e, que dans le marché à bons decommande piloté.

Innovations sociales

BATIGERE RHÔNE-ALPES poursuit son écoute des besoins des locataires et de ses parties prenantes pour proposer des approches socialement innovantes, à l’écoute des fragilités.

Par exemple :

BATIGERE RHÔNE-ALPES et l’association NES et CITE vont développer, dans le cadre du programme Logement d’Abord de la Métropole lyonnaise, axe « alternative aux expulsions », un projet expérimental de Lutte contre le non-recours et d’accompagnement vers l’emploi « chez l’habitant ». Co portée par les services social et impayés, cette initiative a pour ambition d’accompagner via une association spécialisée dans la médiation emploi, 10 ménages en situation d’impayés exprimant le souhait d’un retour à l’emploi, tout en éprouvant des difficultés à se saisir des dispositifs de droit commun sur le sujet.

Convaincu que s’approprier son logement cela s’apprend et s’accompagne, BATIGERE RHÔNE-ALPES va proposer aux locataires, dans le cadre d’une réhabilitation de 153 logements dans le 7e arrondissement de Lyon, des ateliers individuels et collectifs « apprendre à entretenir son logement ».

Ces ateliers seront animés par les Clés de l’atelier, spécialistedes métiers du Bâtiment Second Œuvre et de la formation en faveur des publics les plus fragilisés.

Très pratiques et directement « chez l’habitant », ces séances ont pour objectif de permettre aux locataires d’être plus autonomes, de comprendre les nouvelles installations, de se les approprier et d’adopter des écogestes pour réaliser des économies d’énergie et des économies tout court.

Autant de compétences qui une fois acquises, influencent le bien-vivre chez soi et ensemble.
Parallèlement un travail d’élaboration autour de logements adaptés aux plus vulnérables, tels que les jeunes sera mené tout au long de l’année 2019.

Logement d’Abord

Depuis mars 2018, la Métropole de Lyon est l’un des territoires de mise en œuvre accélérée du plan quinquennal pour le « Logement d’Abord et la lutte contre le sans-abrisme » annoncée par le Président de la République.

L’objectif du plan « Logement d’Abord » : sortir de la logique de l’hébergement d’urgence des sans-abri et les orienter rapidement et durablement vers le logement.

L’approche métropolitaine du Logement d’Abord vise à réduire le nombre de personnes sans domicile et à améliorer durablement les conditions et perspectives de vie de ces personnes, en privilégiant les solutions logement et en transformant les pratiques d’accompagnement. Le Logement d’Abord, dans la perspective de la Métropole de Lyon, concerne toutes les personnes qui ont besoin d’un logement et « d’un peu plus ».

Objectifs et résultats à 5 ans

  • réduire au moins de moitié le nombre de personnes sans abri dans l’agglomération,
  • apporter à chaque jeune sans domicile et sans ressource, une solution logement et le soutien dont il a besoin pour devenir autonome,
  • en finir avec les « sorties sèches » d’institutions, pour les personnes qui sortent de l’aide sociale à l’enfance, de détention ou d’hôpitaux psychiatriques sans solution logement,
  • prévenir les expulsions locatives liées à un logement trop cher ou des problématiques médicales ou psycho-sociales nonprises en charge, sans solution alternative.

Le projet métropolitain des solidarités a défini 4 priorités pour orienter l’action :

  • développer la prévention à destination de tous,
    offrir un parcours continu et adapté à l’usager,
    renforcer les partenariats pour gagner en cohérence,
  • favoriser l’inclusion sociale et urbaine.