Un développement vitaminé

Cette année 2017 a été marquée par un changement stratégique dans le développement de BATIGERE RHÔNE-ALPES.

Après avoir vu le patrimoine augmenter de 50 à 100 logements par an depuis une dizaine d’années, la volonté de croître plus rapidement a été actée par le conseil d’administration de BATIGERE RHÔNE-ALPES.

Ceci en vue d’optimiser la structure financière de la société et d’exister dans le paysage rhônalpin toujours plus concurrentiel des sociétés HLM et notamment dans la Métropole de Lyon.

Un développement réorienté

C’est donc dans ce contexte que les efforts de développement ont été concentrés sur l’étude approfondie d’opportunités de croissance externe à partir de mai 2017.

Deux dossiers se sont concrétisés permettant ainsi à la société de s’implanter dans la Métropole de Saint-Etienne avec la reprise en deux temps de 1040 logements : une acquisition en janvier 2018 et une à venir en juin 2018.

Le développement de notre parc locatif par de l’offre nouvelle a perduré sur la Métropole de Lyon avec le financement de 3 opérations de construction neuve en VEFA totalisant 29 logements situés à Lyon 7ème, Caluire et Francheville où nous nous implantons pour la première fois.

Des chantiers de logements neufs lancés

97 logements ont été aussi mis en chantier durant cette année :

  • 28 logements en maîtrise d’ouvrage directe rue de la Convention à Villeurbanne qui font suite à la démolition du garage existant,
  • 69 logements en VEFA très bien localisés :
    • 17 logements rue Bellecombe à Lyon 6ème,
    • 25 logements rue Valdo à Lyon 5ème,
    • 18 logements avenue Lacassagne à Lyon 3ème,
    • 9 logements à Francheville.

Des logements neufs économes en énergie livrés

La construction de 16 logements en maîtrise d’ouvrage directe de la rue Montesquieu à Lyon 7ème se poursuit ainsi que la VEFA de 29 logements rue du Paillet à Dardilly.

14 nouveaux logements ont été livrés dans le 8èmearrondissement Promenade Bullukian : cette opération très qualitative a été la première sous la forme d’acquisition de lots en diffus dans un immeuble de 9 étages.

Ce bâtiment est très performant en énergie puisqu’il est classé en étiquette énergétique B et atteint aussi le niveau C pour l’émission des gaz à effet de serre.

Produire des logements neufs très économes en énergie est un gage de maîtrise des charges pour nos locataires et la maîtrise de la production des gaz à effets de serre permet d’avoir une construction respectueuse de l’environnement.

La gestion de copropriétés :
une compétence qui se développe et se spécialise

Cette gestion de nos biens qui n’est plus exclusivement assurée par nos services se développe notamment du fait de nos acquisitions en VEFA : les promoteurs ne nous cédant que 25% des biens construits, nous sommes de plus en plus confrontés à des gestions de copropriétés avec des découpages en volumes, en lots de copropriété. Chaque entité gérée peut prendre une forme qui lui est propre.

Le succès de notre gestion relève de la bonne collaboration avec le syndic de la copropriété et d’un suivi partagé de ses actions.

Des groupes de travail ont été créés dans notre société pour réfléchir en amont à nos demandes et aux méthodes de gestion à mettre en oeuvre pour assurer la même qualité de service auprès de nos clients et parties prenantes.

Des logements anciens revalorisés

2017 a vu aussi la livraison de 15 nouveaux logements sociaux à Lyon 1er 9 rue Burdeau. Cette opération complexe mais remarquable par sa localisation est représentative du savoir-faire de BATIGERE RHÔNE-ALPES en acquisition-amélioration. Sa réussite a été possible grâce :

  • À l’intervention de la Métropole de Lyon qui a proposé ce bien en préemption et avec qui nous avons signé un bail emphytéotique de 55 ans avec l’acquisition immédiate de l’immeuble à hauteur de 50% de sa valeur,
  • À l’implication des différents services de BATIGERE RHÔNE-ALPES et notamment du service développement social qui a accompagné pendant toute la durée des travaux, les 3 occupants restés locataires dont une dame âgée ayant des problématiques d’accessibilité à son logement,
  • À la bonne conduite des travaux en site occupé avec l’architecte Bernard Couderc et l’entreprise générale Citinéa.

Conjuguer amélioration du confort des locataires et mission sociale

Cette opération atypique a été labellisée Patrimoine et Habitat par Cerqual ce qui reflète la qualité technique mise en oeuvre pour réhabiliter cet immeuble du XIXèmesiècle situé sur les pentes de la Croix rousse, quartier classé au patrimoine mondial de l’UNESCO.

L’étiquette énergétique d’origine était une étiquette D et elle atteint le niveau C après le remplacement des menuiseries extérieures, l’isolation des combles, le changement du chauffage et la création d’une ventilation.

Afin de proposer une offre plus qualitative dans un immeuble de 6 niveaux, un ascenseur a été installé dans la cour intérieure : malgré l’exigüité. de l’accès à cette cour pour réaliser des travaux, le défi a été relevé et l’ensemble des 15 logements sont maintenant plus accessibles.

Les deux commerces situés en rez-de-chaussée ont été intégrés à la réhabilitation de ce bâtiment.

Sans oublier notre mission d’utilité sociale

Sur ce chantier de réhabilitation et en partenariat avec l’entreprise générale, 1 118 heures d’insertion par l’activité économique ont été réalisées dépassant l’objectif initial de 750h.

La majeure partie de ces heures ont été effectuées lors de la déconstruction intérieure des logements et pour le lot peinture.