Un patrimoine vitaminé

Un impact fort de la croissance externe sur l’activité du service…

La reprise des 1040 logements du patrimoine ex ERILIA et ex ICF dans la Loire a nécessité de nombreuses visites de sites pour intégrer ce nouveau patrimoine, repérer et diagnostiquer les gros équipements.
Le service patrimoine est aussi présent en appui technique du personnel de Saint Etienne pour analyser et conseiller afin de mettre en œuvre des travaux de gros entretien ou de modernisation.

Environ 60 nouveaux contrats de maintenance ont été repris par avenant de transfert avec ERILIA et par de nouvelles consultations pour le patrimoine ex-ICF.

…tout en continuant de traiter le patrimoine existant

L’attractivité de nos résidences maintenue

• Afin d’améliorer la performance énergétique

Afin d’améliorer le confort des occupants, de maîtriser les charges dans une région où la rudesse de l’hiver est à prendre en compte, il a été décidé de changer les menuiseries extérieures sur le site de Saint Jean de Maurienne – rue Aristide Briand – rue Henri Falcoz.

de Maurienne Briand/Falcoz

En parallèle de ce changement de menuiseries, une ventilation a été installée pour éviter les problèmes de condensation dans les logements. Ainsi 22 logements classés F en catégorie énergétique ont vuleur confort énergétique amélioré.

• Afin de maintenir les gros équipements en état

Un plan pluriannuel de modernisation ou de remplacement des ascenseurs a été validé en 2017 : chaque année et sur une période de 3 ans, 2 à 3 appareils seront traités.

En 2018, 3 appareils ont été remplacés avenue Félix Faure à Lyon 3e et 2 appareils ont été modernisés à Lyon 7e rue Challemel Lacour.

• Afin d’améliorer le confort des logements

Dans le but de relouer plus facilement des logements vacants, 5 logements ont été modernisés à Saint Fons rue Zola Reynier. De la même façon à Lyon 3e rue Duphot, et suite à libération de la loge sur ce site, 2 logements ont fait l’objet de gros travaux.

Après des problèmes techniques constatés sur la toiture des 12 logements de l’immeuble les Chênes à Saint Jean de Maurienne, la couverture a totalement été refaite.

Expérimentation BIM (Building Information Modeling) pour le groupe Batigere :

La Société BATIGERE RHÔNE-ALPES s’est proposée pour tester le BIM exploitation :

2 outils seront testés et si l’un est concluant, il pourra être déployé sur l’ensemble des sociétés du Groupe BATIGERE.

Un groupe de travail a été mis en place avec les compétences du service patrimoine de BATIGERE RHÔNE-ALPES et un expert du GIE Amphithéâtre, le GIE de partage de compétences du Groupe BATIGERE.

Pour mener à bien ce test, un échantillon de 500 logements a été choisi pour être modélisés en maquette numérique.

Suite à ces modélisations effectuées par un bureau d’étude spécialisé, le groupe de travail mènera un grand nombre de tests de l’outil en binôme avec des experts métier (gardien, chargé de clientèle, gestionnaire des charges, expert informatique etc…) afin de répondre au mieux à l’ensemble des attentes de notre personnel.

Le test devrait s’achever mi 2019 soit 1 an après son lancement et, s’il est concluant, l’ensemble des données du patrimoine de BATIGERE RHÔNE-ALPES pourrait être numérisé tout comme les programmes neufs.

Cette expérimentation fait partie des actions suivies dans le cadre du projet d’entreprise VITAMINE B au niveau du Groupe BATIGERE et son aboutissement pourrait permettre de décider d’aller plus loin dans la gestion de notre patrimoine via un outil BIM :

Des applications possibles sont la mise à jour du patrimoine (équipements, présence d’amiante, niveau d’adaptation au handicap, localisation et relevé de compteurs, etc.) en temps réel et même en mobilité lors notamment d’état des lieux ou de visite technique.

La programmation pluri-annuelle de travaux peut aussi être paramétrée dans l’outil BIM et servir de support au Plan Stratégique de Patrimoine.

Bien d’autres applications sont possibles et révolutionneraient nos méthodes de travail, la connaissance de notre patrimoine et sans doute nos organisations.

Déploiement de la fibre optique :

Mise en place de la phase 3 en septembre 2018 avec 674 logements éligibles pour les communes de Caluire, Chassieu, Lyon 6e, Lyon 7e, Meyzieu, Oullins, Saint Fons et Vénissieux.

Depuis 2015, 2060 logements sont éligibles à la fibre (phases 1 et 2).

Les copropriétés

En procédant à la vente de logements/ parkings locatifs dans ses immeubles ou à l’acquisition de patrimoine au travers de VEFA avec des promoteurs, BATIGERE RHÔNE-ALPES fait naître de nouvelles entités juridiques à savoir, les copropriétés. Celles-ci répondent à des règles de fonctionnement particulières qui dérogent aux règles de gestion habituelles de nos immeubles.

À ce jour, BATIGERE RHÔNE-ALPES est présent dans plus de 70 copropriétés, ASL (association syndicale libre), ou refacturations de servitudes.

Elles ont toutes une forme différente et peuvent se télescoper (ASL + copropriété sur un même immeuble).

Nous pouvons dans ce cadre être propriétaire de :

  • Lots de copropriétés et propriétaire indivis de parties communes
  • Lots de copropriétés et de parties communes spéciales
  • De macro lots de copropriétés comprenant des parties communes privatives
  • De volumes

Nous pouvons également être tenus de servitudes avec refacturation à (ou par) une copropriété voisine ou une ASL.

Face à cette diversité et à cette croissance, un plan d’action est en cours de déploiement. Le service juridique en charge de cette gestion a également été renforcé par la mise à disposition à temps partiel d’une nouvelle chargée de copropriété.

Lyon 5e Joliot Curie